Le texte “Pure Economic Theory” se trouve à l’archive 02/22. C’est un document de 11 pages tapées soigneusement à la machine à écrire et comportant des notes manuscrites au stylo noir. Enfin, fait important, le document est en anglais. Sur la page des archives numériques de Karl Polanyi, les archivistes proposent une fourchette allant de 1924 à 1927, mais sa datation est cependant hasardeuse et un archiviste (?) s’est d’ailleurs posé la question, écrivant “date?” au stylo bleu, sur la première page. S’il date vraiment de la période autrichienne, il serait le seul texte rédigé en anglais, à l’époque.

Analyse matérielle

L’écriture manuscrite incline à penser que les notes sont de Karl Polanyi, mais il n’y a aucune certitude en la matière.

Le papier jaune ressemble à celui des lettres des années 1950 qu’à des feuillets qu’on pouvait trouver dans le monde germanique du début du XXe siècle, utilisés notamment par Max Weber dans ses brouillons d’Economie et Société. Ces feuillets ont été pliés en deux et portent des traces d’humidité décroissante, montrant qu’ils ont été conservés ainsi pliés, de manière à ce que les dernières feuilles (11, 10, etc.), à l’extérieur, soient plus attaquées par l’humidité que la première, qui ne montre qu’une petite tache au niveau de la pliure, à gauche. (A moins que ce ne soit un processus chimique inverse : le document aurait été gardé plié de la première à la dernière page, mais l’humidité aurait plus fortement attaqué les feuilles à l’intérieur.)

Le texte est tapé soigneusement à la machine, ce qui n’est pas le cas des autres archives des années 1920, d’une qualité médiocre et souvent raturés. Néanmoins, il comporte de nombreuses annotations manuscrites qui prouvent que le texte n’était pas considéré comme abouti dans sa version tapée. Si le texte n’est pas de Polanyi, il aurait pour le moins voulu le retoucher.

Analyse notionnelle

On ignore si le texte a été ou devait être un article ou un cours.

Il est divisé en deux parties.

La partie A. (“Pure Economics”) est si fidèle à la théorie de la valeur marginale de Menger, et si peu critique de l’économie de marché, que si la partie B. (“Political Economy”) ne faisait pas écho à d’autres textes polanyiens sur l’„Übersichtsproblem“ [03/01 et 03/02], on pourrait douter qu’il soit de lui. Dans la seconde partie, il défend la rationalité de l’économie de marché et ne semble pas douter que le marché soit l’institution capable de réaliser cette rationalité spontanée permettant d’assurer la coordination économique d’un groupe social. Ansi, à peu de chose près, Friedrich Hayek aurait pu signer ce court texte. De même, l’analyse est ici réalisée dans un cadre “pure”, comme chez le Menger de la première édition des Principes d’économie politique de 18711 ou dans l’apriorisme de von Mises, postions épistémologiques qui sont combattues par Polanyi jusqu’à la fin de sa vie.

Ainsi, si le texte est bien de sa main, ou s’il a fait siennes les idées qui y sont contenues, il semble que Karl Polanyi se soit momentanément inscrit dans la filiation d’une ligne Menger/Böhm-Bawerk/Mises, sans doute au milieu des années 1920.

A moins que ce texte date de 1932, plus hypocritement, préparant son immigration en Angleterre. Cette hypothèse est peu probable car Polanyi s’est déjà engagé dans l’idée d’une sociologie chrétienne inspirée par le jeune Marx (dont les textes viennent d’être publiés en allemand et qu’il est soucieux ensuite d’introduire en Grande-Bretagne) et le Christianisme, comme en atteste sa position en faveur de l’individualisme chrétien dans l’« Essence du Fascisme ». Pourtant, en 1933, Polanyi essayera tout de même de rentrer en Angleterre en prétextant être juif, ce qui lui sera logiquement refusé puisqu’il n’est plus juif, s’étant converti officiellement en 1919. Le fait serait anecdotique s’il ne montrait pas que Polanyi peut se servir de n’importe quoi pour arriver à ses fins et qu’il n’est donc pas totalement inenvisageable qu’il fasse semblant d’être marginaliste, dans le droit fil du Menger des Fondements de la science économique de 1871, avant d’aller en Angleterre.

Néanmoins, comme s’y trouve le thème de la séparation entre politique et économie qui n’apparaît qu’en 1932, des subtilités de l’anglais distinguant « Liberty » et « Freedom », et comme le texte s’intéresse à des questions économico-politiques théoriques sans n’évoquer ni christianisme, ni marxisme, ni fascisme, ni la crise, il y a quelques raisons de penser qu’il a été rédigé au tout début de sa vie anglaise, vers 1934, quand il est encore un peu l’esprit à son séminaire abandonné.

Dans tous les cas, ce texte est très étrange quand on a lu La grande transformation, Commerce et marché dans les premiers empires ou La subsistance de l’Homme.

Note

  1. C’est moins le cas dans l’édition de 1923 où Menger est plus empirique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *