La Revue de Philosophie Economique a déjà publié plusieurs choses sur Karl Polanyi.

On trouve un article de Nicolas Postel et Richard Sobel sur « Le concept de « marchandise fictive », pierre angulaire de l’institutionnalisme de Karl Polanyi ? » [2010/2 (Vol. 11)]. Je ne suis d’ailleurs pas tout à fait d’accord avec ce que disaient les deux auteurs français, et il faudra que je réponde à cet article un jour, ici-même, dans la Revue de Philosophie Economique ou ailleurs.

S’intéressant aux traductions en français de l’œuvre de Karl Polanyi, on trouve deux recensions de parutions récentes avec les recensions

Malheureusement, les éditeurs ont oublié la parution, en 2011, chez Flammarion, de la Subsistance de l’Homme, traduite et préfacée par Bernard Chavance.

On trouve enfin deux recensions de littérature secondaire.

Un recueil de textes, tout d’abord, avec Socioéconomie et démocratie – l’actualité de Karl Polanyi Isabelle Hillenkamp & Jean-Louis Laville (éd.), publié par les édition Erès, en 2013, recensé par Jérôme Maucourant [2014/1 (Vol. 15)]

Enfin, l’incontournable Karl Polanyi, A life on the Left de Gareth Dale (New York, Columbia University Press, 2016, 400 p.) recensé par mes soins dans le numéro 2017/2 (Vol. 18).

Le grincheux pourra toujours dire qu’entre temps Michael Brie a publié un court et discutable recueil de textes sur Nancy Fraser et Polanyi en 2017, que Michael Brie et Claus Thomaberger ont sorti un recueil de textes en 2018 sur Polanyi avec quelques traductions, que Michele Cangiani et Claus Thomasberger ont encore publié Economy and Society (textes de Polanyi en anglais) en 2018, que Gareth Dale, Christopher Holmes et Maria Markantonatou ont dirigé et publié un recueil de textes critiques, Karl Polanyi’s Political and Economic Thought: A Critical Guide, en 2019, puis enfin Christopher Holmes seul, a publié une recherche critique, Polanyi in times of populism, chez Routledge en décembre 2019, c’est déjà bien pour une revue qui se veut généraliste en philosophie économique et ne vise pas à l’exhaustivité sur Karl Polanyi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.