Le débat sur le nombre de victimes des deux terreurs [celles des communistes de Kun et des conservateurs de Horthy] est largement un faux débat, pour des raisons à la fois politiques, morales, idéologiques et aussi du point de vue de la qualité des acteurs et de la nature des moyens employés.

P. 217

Voilà une phrase tout le biais du livre mis à nu. C’est dommage, car, pour une fois, deux chapitres détaillent assez ce qu’il s’est passé lors de la « démocratie bourgeoise » et la « république populaire » (chap. 6) puis la « république hongroise des conseils » (chap. 7). On attendait tout de même un peu plus que du Wikipedia mâtiné d’idéologie rouge.

Une pensée sur “De l’Autriche-Hongrie en guerre à la République des Conseils par Julien Papp”

  1. Il fallait aussi citer la suite de la phrase, c-à-d l’argumentaire… A noter aussi que les gens de Horthy n’étaient pas des « conservateurs » mais des contre-révolutionnaires (eux-mêmes se nommaient ainsi). On ne voit pas ce que veut dire la phrase : « On attendait tout de même un peu plus que du Wikipedia mâtiné d’idéologie rouge. » – J.Papp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.