Dans les « Notes de fin de semaine II » d’Abraham Rotstein, qui datent du 5 mai 1956, celui-ci rapporte la conversation qu’il a eue avec lui et aborde, dans ses remarques, la question du « cycle du commerce » [“trade cycle”] :

Polanyi avait eu une théorie du cycle du commerce que, plus tard, Hayek élabora et qui fut réfutée par Keynes. La théorie de Polanyi n’a jamais été présentée. C’était une théorie naturaliste basée sur la nature de la production, une théorie substantive. Polanyi n’a jamais été vraiment intéressé par cela.

Je ne vois pas du tout de quelle théorie Rotstein veut parler, ni quel rapport avec Hayek la théorie de Polanyi aurait pu avoir. Ils sont tous deux à Vienne, et en 1924, Hayek est étudiant à l’université quand Polanyi commence à travailler pour L’économiste autrichien, avant d’intégrer l’équipe éditoriale en 1925 pour pallier le départ de Walter Federn en Allemagne. J’avais noté avec amusement que deux articles de Polanyi et Hayek se trouvaient côte à côte dans un numéro de L’économiste du 9 mai 1925, mais c’est anecdotique.

Ici, on a l’impression que Polanyi aurait été l’écrivain de l’ombre de Hayek, ce qui est dur à croire. Ou Rotstein a-t-il mal retranscrit leur conversation ?

En tout cas, s’il y a une étude étrange et longue étude sur l’agriculture hongroise dans les archives de Karl Polanyi [19/27], je ne trouve aucune trace de théorie de cycle du commerce ou de n’importe quel autre cycle économique dans la période viennoise…

Photo d’entête : “Art, Technology, Commerce” par Thomas Hawk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *